Éric Chevillard


Site Éric Chevillard

Photographie de Guy Robert

C’est vrai que la littérature est menacée – lecteurs moins nombreux, libraires asphyxiés, éditeurs de plus en plus cyniques et mercantiles, etc.

Allons-nous devoir bientôt vivre sans elle ? Je ne le pense pas. Car j’entrevois une lueur d’espoir : le monde lui-même, saccagé, miné, empoisonné, fort mal en point, semble condamné à court terme, si bien qu’il se pourrait finalement que la littérature résiste jusqu’au bout.

Et si elle lui survivait même… ?

L'autofictif doyen de l'humanité (2016)


Le site est actuellement en maintenance, aussi certaines pages et informations ne sont-elles momentanément plus disponibles.

Entrée